« Le teaser ! | Interview des nouveaux commissaires »

Collectif Moebius, les nouveaux commissaires !

Collectif moebiusLe collectif d’architectes Moebius vient d’être sélectionné par un jury pluridisciplinaire pour assurer le commissariat de la prochaine Folle Journée de l’Architecture.

Le jury pluridisciplinaire et international composé de quatorze membres s’est réuni il y a quelques jours à l’invitation de l’École nationale supérieure d’architecture de Nancy afin de choisir sur projet le commissaire de la prochaine Folle Journée de l’Architecture. Cette 5ème édition aura lieu le samedi 12 octobre 2013 à Nancy, dans le cadre de la Fête de la Science, sur le thème «De l’infiniment grand à l’infiniment petit».

Le collectif Moebius a été retenu et salué par l’ensemble du jury tant pour la qualité que pour l’originalité de son projet. Ce dernier, porté par quatre jeunes de moins de trente ans, allie approches artistique et scientifique de l’architecture. Puisant dans un univers de références qui va de l’oeuvre de Palladio jusqu’à l’ouvrage «S,M,L,XL» de l’architecte Rem Koolhaas, les architectes ont imaginé et conçu une trentaine de «labo’s» ludiques et éphémères qui sont autant d’ateliers pédagogiques permettant d’expérimenter l’architecture à toutes les échelles.
Toute l’Ecole d’architecture de Nancy sera ainsi mise en scène de manière unique et surprenante afin de proposer au public une journée exceptionnelle d’éducation artistique et culturelle.

Le collectif Moebius formé autour de deux architectes diplômées de Nancy en 2009, Sofie Borré et Emilie Chambre, bénéficie également de l’expertise de Fleur Portier, diplômée de l’École des Attachés de Presse et des Métiers de la Communication de Paris en 2010, et de Matthieu Angelozzi, diplômé de l’École Spéciale d’Architecture à Paris en 2003.
Leurs expériences respectives et leur ouverture d’esprit manifestée par de nombreux voyages leur permettent d’exercer à Paris, Nancy et Bruxelles et Luxembourg. Puisant tout autant dans l’architecture que dans l’art, les sciences, la pédagogie et la culture populaire, elles mettent l’usager, son émotion, ses gestes et son imagination au coeur de ce projet.